:::: MENU ::::

Blog

  • Mai 11 / 2018
  • 0
Articles de presse

Thierry Serre a été lâché le 10 avril 2018 sur ULM B400

Thierry Serre a été lâché le 10 avril 2018 sur ULM B400 par son instructeur Robert Dousse. A l’avenir il envisage de passer son brevet ULM et continuer à surveiller les cultures bio de son exploitation.

L’aéroclub de Moissac-Castelsarrasin forme les jeunes entre 13 et 25 ans au Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA), la FFA (Fédération Française Aéronautique) attribue en cas de succès à cet examen une aide pour l’obtention du brevet de pilote. La FFPLUM applique la même démarche pour l’ULM.

L’ACMC participera à l’opération portes ouvertes organisées par la FFA les 12 et 13 mai prochains sur le site de Gandalou.

L’ACMC propose également des vols de découverte de 20 minutes environ Les tarifs sont disponibles sur le site acmc82.com ou au 05 63 32 29 78.

 

Article écrit par Joss,

Le Petit Journal

  • Mai 09 / 2018
  • 0
Vie du club

Fannie m’a dit… qu’elle avait adoré !

C’est avec un grand plaisir que nous avons accueilli Fannie pour lui proposer un survol de quelques villages des environs en Robin DR400.

La jeune blogueuse en a profité pour vous réserver un petit jeu : à vous d’identifier les villes et les villages survolés ! Pour cela, rien de plus facile, il vous suffit de vous rendre sur sa page Facebook !

Vous pouvez également la retrouver sur sa chaîne Youtube et sa page Instagram.

A noter également, pour les amateurs de randonnées, la création d’un tout nouveau groupe Facebook dédié.

N’hésitez pas, vous aussi, à venir nous rencontrer lors des journées portes ouvertes qui auront lieu samedi 12 et dimanche 13 mai !

  • Mai 08 / 2018
  • 2
Vie du club

Journées portes ouvertes à l’aéroclub !

Les journées portes ouvertes sont organisées le samedi 12 et dimanche 13 mai 2018 à l’aéroclub Castelsarrasin-Moissac ACMC. Vous pourrez visiter les locaux du club, découvrir nos avions et ULM, et les pilotes seront à votre disposition pour votre futur baptême de l’air !

 

           

Vous pourrez découvrir l’ULM Breezer B400 (à gauche), le nouveau Breezer B600 (au milieu) flambant neuf et notre vaillant Robin DR400 (à droite) qui propose 4 places (dont 1 pilote !)

 

L’aérodrome est facilement accessible en suivant les indications mentionnées ICI.

 

      

A gauche, le poste de pilotage du Breezer B60 et à droite, celui du Robin DR400.

 

  • Avr 18 / 2018
  • 0
Articles de presse

Nouveau breveté à l’aéro-club Moissac-Castelsarrasin

Un nouveau breveté à aéro-club de Moissac-Castelsarrasin, Yannick Marchegay vient de passer sa licence de Pilote Privé Avion.

Formé à l’aéro-club de Castelsarrasin-Moissac par les instructeurs du club, testé par André Salesses, examinateur, il a obtenu avec succès sont brevet PPL de Pilote Privé avion le 14 mars dernier. Cette licence lui permet de voyager et d’emporter des passagers.

L’aéroclub de Castelsarrasin-Moissac forme des pilotes avion et ULM. Diverses formations sont dispensées également au sein de l’association : BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique) reconnu par l’Education Nationale, Brevet de Base, Brevet LAPL, PPL (avion) et Brevet ULM.

Des vols découverte et d’initiation au pilotage (avion ou ULM) sont également proposés sur les appareils du club.

L’aéroclub Moissac-Castelsarrasin vous accueille tous les jours. Pour tout renseignement : acmc82.com ou acmc082.gmail.com. Tél. 05.63.32.29.78.

 

Publié dans Le Petit Jounal

  • Mar 24 / 2018
  • 0
Articles de presse

Nouveau lâcher avion

Titulaire du BIA 2017 avec mention, Jessica Goncalves a été lâchée le 16 février 2018 sur B600 dernière génération (pas variable, écran EFIS) par son instructeur Robert Dousse. A l’avenir, elle envisage une carrière aéronautique.

 

L’aéroclub de Moissac-Castelsarrasin forme les jeunes entre 13 et 25 ans au Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA) qui leur confère une bourse par la FFA (Fédération Française d’Aéronautique) afin de les aider à obtenir le brevet de pilote ; également par la FFPLUM pour l’ULM.

L’ACMC propose aussi des vols de découverte de 20 minutes environ au tarif de 70 € en ULM et de 20 minutes environ en avion au tarif de 90 € + 30 € par passager supplémentaire.

Vous pouvez vous informer sur le site acmc82.com ou au 05 63 32 29 78.

 

Publié dans Le Petit Journal

  • Fév 12 / 2018
  • 0
Vie du club

Un lundi ensoleillé à Castelmayran

Avec la météo peu clémente de ces dernières semaines, il faut profiter du moindre rayon de soleil ! Aujourd’hui en vol local, nous avons survolé Castelmayran que vous pouvez découvrir “vue du ciel” sur cette photo. Le vol a été effectué en Robin DR400 Dauphin. Au loin, la centrale nucléaire de Golfech déroule ses panaches de vapeur. C’est un repère bien pratique dans notre secteur pour nous repérer et évaluer la vitesse et la direction du vent.

  • Fév 06 / 2018
  • 0
Articles de presse

De bons résultats pour 2017

L’ACMC a tenu son assemblée générale à l’aérodrome de Gandalou en présence de M. J.-P. Besiers, maire de Castelsarrasin et vice-président du Conseil Départemental, de M. S. Lannes, vice-président de “Terres de Confluences”, de M. G. Maureau, co-président de l’OMS, du président M. R. Dousse, du secrétaire M. Lasserre, du trésorier M. Marmié, des membres de l’associaiton. Le président avait une pensée pour l’ancien président trop tôt disparu Etienne Déodat qui a mené le club durant plusieurs années.

Rapport moral lu par le Président : L’ACMC comprend 68 membres, 55 licenciés FFA, 9 licenciés FFPLUM, 5 membres non pilotes.

Résultats BIA 2017 : 22 jeunes élèves, 100% de réussite à l’examen.

ULM : 10 élèves : 7 élèves BIA 2017/2018 (Brevet d’Initiation Aéronautique).

En 2017 l’ACMC a enregistré 579h de vol, en progression de 8% sur 2016.

Brevetés : 3 en avion et 6 lâchers, 4 en ULM et 4 lâchers, 3 emports de passagers ULM, 1 qualification radio ULM.

Vols découvertes : 26 vols à 3 PAX : 66 baptêmes dont 4 en ULM.

Un ancien élève a réussi son examen pour devenir pilote de ligne, deux anciens élèves sont rentrés dans l’Armée de l’Air, un comme pilote et l’autre comme moniteur sur simulateur d’avion Rafale. Alexandre Deldon poursuit sa formation d’instructeur ULM, deux autres plus anciens membres et élèves sont pilotes de ligne. Toutes ces réussites démontrent l’utilité de l’aéroclub Castelsarrasin-Moissac pour la vocation des jeunes vers l’aéronautique. Elles sont aussi un gage de qualité et une grande motivation pour les dirigeants et les formateurs.

Le nouvel avion avion de nouvelle génération avec instrument type glass-cockpit est très apprécié par les élèves et les pilotes plus anciens.

En 2017, au mois de juillet, l’ACMC, labellisé ULM par la FFPLUM, a eu l’honneur d’accueillir sur l’aérodrome Castelsarrasin-Moissac le Tour de France ULM avec leurs organisateurs qui ont fait poser plus de 130 appareils, pendulaires, autogires, avions, hélicoptères etc.

L’ACMC a un nouveau site internet, acmc82.com, il est prévu la mise en place d’un co-avionnage à l’ACMC.

Un rassemblement d’avions associé à un rassemblement de Vieilles voitures est prévu cet été.

Le rapport financier lu par le trésorier laisse apparaître une excellente gestion des finances du club.

M. J.-P. Besiers soulignait que cette structure semblait saine dans sa gestion, le lien avec la Communauté de Communes a été renoué afin que cette structure soit au mieux exploitée. “Nous sommes attentifs à la mise en place du comité de gestion par Alexandre Deldon.” M. J.-P. Besiers rappelait que plusieurs structures cohabitaient sur ce site.

Publié dans Le Petit Journal

  • Fév 05 / 2018
  • 0
Articles de presse

Été comme hiver, ils voguent dans les airs

Même en plein hiver, l’aéroclub intercommunal fonctionne à plein régime. Un haut lieu de passionnés qui ont fait de la transmission une priorité. Reportage dans les airs avec Christopher, pilote en formation.

La check-list semble interminable. «Mise en route : OK. Carburant, injection : c’est bon. Top départ roulage. Décollage piste 10, je répète : décollage piste 10.» Fox Eco Bravo s’élance dans le ciel depuis l’aéroclub de Castelsarrasin-Moissac (ACMC). Plus que timoré ces dernières semaines, le soleil berce de lumière l’avion de Christopher, pilote du jour et certainement de toujours. «J’adore ce sentiment de liberté : quand on vole, on ne pense plus à rien. On laisse tous ses soucis pour juste profiter.»

Son casque d’aviation sur les oreilles, sa main est fermement arrimée à son manche de pilotage. L’autre trifouille les mille et un compteurs de son engin dans un calme olympien. Juste le temps d’apercevoir le bout du nez des Pyrénées avant une légère déflagration. Changement de cap.

Impossible de s’en lasser

Lauzerte se dévoile sans pudeur du haut des 1 700 pieds d’altitude. Puis vient le tour de Lafrançaise. Place ensuite au majestueux dôme de l’église de Lunel, à Moissac lovée dans la confluence des eaux assagies après les intempéries ou aux superbes bâtisses des hauteurs de Boudou. Et les deux infatigables tours de Golfech veillent au grain. On a beau insister : apparemment, pas moyen de s’en lasser. «La lumière, la météo, les reflets de l’eau : le paysage n’est jamais pareil», glisse le jeune homme de 22 ans.

S’il est encore en formation pour obtenir sa licence de pilote commercial, Christopher est déjà un pilote privé diplômé doublé d’un steward. Alors dès qu’il rentre dans sa famille, à Moissac, il en profite pour filer à l’aéroclub intercommunal, à Castelsarrasin, pour emmagasiner des heures de vol. «J’ai toujours voulu travailler là-dedans. On voyageait beaucoup quand j’étais enfant et de voir ces avions dans les aéroports, ça m’a toujours donné envie», se rappelle celui qui a vécu aux États-Unis avant de travailler à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. «J’aime bien être steward et après, pilote de ligne. Mais je crois qu’à terme, je me dirigerais vers le tourisme car il y a plus de sensations en vol», sourit-il.

Il faut dire que l’atterrissage à peine mouvementé lui aura donné raison. Mais le jeune homme ne bronche pas : il est ultra-concentré. Après avoir avisé sa tour de contrôle, le Robin DR 400 reprend la direction de la terre. La fameuse piste 10 est en vue. Quelques secousses plus tard, l’appareil s’immobilise sur l’asphalte. C’est quand le prochain vol ?

Plus de renseignements sur le nouveau site Internet de l’aéroclub : www.acmc82.com


«J’aime les former à ma passion»

Comme Christopher, ils sont chaque année plusieurs dizaines de jeunes à découvrir les joies de l’aéronautique à l’aéroclub, présidé par Robert Dousse. D’ailleurs, les volontaires pourront faire leurs gammes dans un avion-école dernière génération. «J’ai toujours 20 ans dans ma tête alors les accompagner et les former à ma passion, cela me rend très content !» Alors le pilote militaire aujourd’hui à la retraite fait tout pour que ses 80 membres se sentent comme chez eux. «C’est leur club !», lâche le patron. Mais dans ses rangs, il y a un adhérent qui n’est pas tout à fait comme les autres : son fils. «Il est pilote d’ULM, d’avion et il est instructeur : l’élève a largement dépassé le maître ! C’est aussi cela la transmission : quand on met le doigt dedans, tout y passe !», se marre-t-il. À ses côtés, Henri Lason n’en manque pas une miette. Cet ancien pilote devenu par la force des choses une sorte de bras droit pour Robert Dousse est devenu un soutien essentiel. «Un club ne peut pas survivre sans les bénévoles», souligne Robert Dousse. Seule petite ombre au tableau : l’état de la piste relevé dernièrement par l’aviation civile. Mesurant 900 m sur 30 de large, celle-ci aurait bien besoin d’un petit coup de jeune.

 

Article écrit par Géraldine Jammet,
La Dépêche du Midi
  • Jan 13 / 2018
  • 0
Articles de presse

Aéro-club de Gandalou : ils ont désormais le droit de voler

Après deux ans de formation , 2016 et 2017,à l’aérodrome de Gandalou, avec François et Robert Dousse comme instructeurs, treize candidats viennent d’obtenir le diplôme les autorisant à piloter un ULM ou un avion. Il s’agit de Thomas Besiers,Henry Lason,Yannick Marchagay, Arthur Peresson, Vincent Régis, Dino Zulian, brevet Lâcher Avion , Roland Bernet,Tanguy Bourrel, Benjamin Marmié, Francis Solier, brevet pilote ULM, Alain Court,Christopher Grand, Nicolas Vallée, brevet Avion .

Pour obtenir ces diplômes, les candidats ont suivi une formation pratique et théorique, donnée par François et Robert, de 25 à 30 heures pour les diplômes ULM et de 45 à 50 heures pour une avion.

Cette formation les a conduits devant un testeur qui a évalué la qualité de la formation et décidé de la remise des diplômes. Treize candidats les ont donc obtenus. Leur remise a donné lieu à une sympathique mais officielle remise à l’aérodrome de Gandalou.

Le président, Robert Dousse s’est réjoui de ce succès qui montre et témoigne du dynamisme et du sérieux de l’aéroclub, prêt à aller toujours plus loin, toujours plus haut devrait-on dire,dans la formation de nouveaux pilotes d’ULM ou d’avions.

Avant de passer au moment agréable de la dégustation de la galette des rois,le plus ancien des récipiendaires,Francis Solier, n’a pas manqué de remercier les instructeurs qui leur permettent ainsi de réaliser leur rêve : voler !

 

Publié dans La Dépêche du Midi

  • Jan 10 / 2018
  • 0
Articles de presse

Licence de Pilote Privé et Brevet de Pilote ULM

La licence de Pilote Privé (JAR-FCL1)

La licence de Pilote Privé vous autorise à assurer la fonction de commandant de bord d’un avion monomoteur à pistons. Vous pouvez transporter des passagers. Cette fonction ne peut en aucun cas avoir un caractère commercial ni donner lieu à rémunération. Pour l’obtenir il faut :

  • Avoir satisfait à une visite médicale auprès d’un médecin agréé aéronautique ;
  • Avoir 17 ans révolus (la formation peut commencer dès 15 ans et le premier vol solo être effectué à 16 ans) ;
  • Avoir effectué 45 heures de vols dont 25 en double commande et, au moins 10 heures en vol solo dont au moins 5 heures de navigation sur la campagne, comprenant une navigation solo de 150 Nm (270 km) avec atterrissages complets sur deux aérodromes différents de celui de départ ;
  • Avoir satisfait à un examen théorique comportant une 120 questions en QCM sur la réglementation, les principes du vol, la navigation, la météo…
  • Avoir satisfait à une épreuve pratique en vol conduite par un examinateur habilité.

Le brevet de pilote ULM

La visite médicale chez un médecin agréé aéronautique n’est pas obligatoire.
Pour obtenir le brevet de pilote ULM, quelque soit la classe concernée, il faut :

  • Avoir 16 ans révolus
  • Satisfaire à un examen théorique de type QCM, organisé une fois tous les deux mois par le district aéronautique le plus proche de votre domicile.
  • Se voir délivrer une autorisation de vol seul à bord par un instructeur habilité, après une formation pratique (20 à 25 heures en général).

 

Publié dans Le Petit Journal

 

Pages :12
Contactez-nous ! J'y vais !