:::: MENU ::::

Posts Categorized / Non classé

  • Nov 09 / 2018
  • 0
Non classé

Formation obligatoire pour les pilotes de drones de loisir

L’attestation de formation Fox Alpha Tango est obligatoire pour tous les télépilotes de loisir utilisant un drone de plus de 800 grammes en France. 
Cette attestation de formation est obtenue après avoir réussi un sans faute aux 20 questions d’un questionnaire à choix multiples mis en place par la DGAC. L’accès au QCM est possible uniquement après avoir regardé les 20 vidéos en ligne constituant la formation Fox Alpha Tango.

A noter que la DGAC et l’IGN ont publié une carte de restrictions pour les drones de loisir, car certaines zones sont strictement interdites de survol et d’autre ont un plafond inférieur à 150m.

Certaines nouvelles obligations entreront bientôt en vigueur, en particulier l’obligation d’emport de dispositifs de limitation de hauteur, de signalement lumineux et de signalement électronique. Toutes les informations sont disponibles sur le site du Ministère de l’Ecologie.


Pour les vols à une hauteur de plus de 150m, et pour les activités particulières ou professionnelles, il est nécessaire, depuis le 1er juillet 2018, 
d’être titulaire d’un certificat théorique de télépilote délivré après une réussite au nouvel examen théorique adapté aux activités de télépilote.
L’obtention de ce document est obligatoire pour continuer à exercer.

Attention, les certificats théoriques et les licences de pilotes d’aéronefs habités, les titres militaires et autorisations spécifiques ne seront plus reconnus pour débuter une activité de télépilote.

Les télépilotes qui seront en capacité de répondre aux critères suivants
seront dispensés de réussir le nouvel examen mais devront demander une “Attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote” :

  1. être titulaire : d’un certificat théorique ou d’une licence de pilotes d’aéronefs habités ou d’un titre militaire ou d’une autorisation spécifique et
  2. être en activité chez un exploitant déclaré à la DGAC

Toutes les informations complémentaires sont sur le site du Ministère de l’Ecologie.

Contactez-nous ! J'y vais !