:::: MENU ::::

Blog

  • Jan 10 / 2018
  • 0
Articles de presse

Brevet de Base (BB)

L’aérodrome de Castelsarrasin – Moissac se situe à 6 minutes de Castelsarrasin et 4 minutes de Moissac, idéalement situé dans une zone faiblement urbanisée, et offre une multitude d’activités aériennes pour le plus grand plaisir des passionnés, mais aussi celui des néophytes souhaitant passer un agréable moment à admirer ces merveilleuses machines et, pourquoi-pas, se laisser tenter par un petit tour dans les airs. (tél : 05 63 32 29 78)

Le Brevet de Base, qui en 2020 sera remplacé par le LAPL

Dès l’âge de 15 ans, le brevet de base permet de voler seul à bord, dans un rayon de 30 km autour de l’aérodrome de départ (hors des espaces contrôlés ou réglementés) et au delà avec les autorisations préalables.

Les conditions d’obtention sont :

  • Avoir 15 ans révolus le jour de l’examen en vue de l’obtention du brevet,
  • Avoir passé la visite médicale auprès d’un médecin agréé,
  • Subir avec succès les examens théoriques, pratiques et de radio prévus par arrêtés,
  • Totaliser au moins 6 heures de vol en double commande, 4 heures en solo et 20 atterrissages.

Nous constatons dans la pratique que le Brevet de Base n’est la plupart du temps qu’une étape vers la Licence de pilote privé, appelé PPL pour Private Pilot Licence. Outre le PPL, il existe également une autre licence de pilote d’avion léger (LAPL) dont les contraintes mais aussi les privilèges sont moins importants que pour le PPL.

 

Publié dans Le Petit Journal

  • Jan 10 / 2018
  • 0
Articles de presse

13 pilotes diplômés ULM et avion à l’ACMC

Samedi avait lieu à l’aérodrome de Castelsarrasin – Moissac, une remise de diplômes Avions et ULM par le président de l’ACMC M. Robert Dousse. Pour cette occasion comme à l’accoutumée, tous ont partagé la galette des rois. Le Président Robert Dousse a présenté ses meilleurs voeux pour 2018 tout en félicitant les diplômés et a souligné la progression d’heures de vol pour 2018 de 8% (579h de vol contre 534h l’année d’avant). Une telle réunion autour de la galette des rois et la remise des brevets permet à tous de se réunir afin de mieux se connaître. La promotion 2017 regroupe les adhérents ayant suivi une formation sur 4 saisons 2016/2017.

 

Bureau : président Robert Dousse, vice-président Christophe Belloc, instructeurs Robert Dousse et François Dousse.

Formation : 45 à 50h pour avion et 25 à 30h pour ULM

A 6 minutes de Castelsarrasin et 4 minutes de Moissac, idéalement situé dans une zone faiblement urbanisée, l’Aérodrome de Castelsarrasin – Moissac offre une multitude d’activités aériennes pour le plus grand plaisir des passionnés, mais aussi celui des néophytes souhaitant passer un agréable moment à admirer ces merveilleuses machines et, pourquoi-pas, se laisser tenter par un petit tour dans les airs (tél. 05 63 32 29 78)

L’ACMC propose une formation complète de pilote privé, pratique et théorique, conforme aux dernières normes européennes. Les instructeurs vous guideront jusqu’à l’obtention de votre licence de Pilote Privé. Il existe 3 types de brevets en France : le Brevet de Base, qui va évoluer en LAPL, la licence de Pilote Privé (JAR-FCL1) et le brevet de pilote ULM.

Les diplômés :

Brevets LAPL : Alain Court

Brevet Pilote ULM : Francis Solier, Tanguy Bourrel, Roland Bernet, Benjamin Marmié

Lâcher avion : Dino Zulian, Arthur Peresson, Henri Lason, Yannick Marchegay, Vincent Regis, Thomas Besiers

Brevet Pilote Privé “Avion” : Nicolas Vallée, Christopher Grand

A noter que François Dousse, instructeur à l’aérodrome, a réussi son test IFR (Instrument Flight Rules) le mois dernier et Alexandre Deldon finalise sa formation d’instructeur ULM.

Tél aérodrome : 05 63 32 29 78. Adresse : 4377 route de l’aérodrome, 82100 Castelsarrasin

 

Publié dans Le Petit Journal

  • Nov 06 / 2017
  • 0
Articles de presse

Nouveau breveté à l’aéroclub Castelsarrasin-Moissac

Un nouveau breveté à l’Aéro-Club de Moissac-Castelsarrasin, Nicolas VALLEE vient de passer sa licence de Pilote Avion. C’est un premier pas vers des horizons plus hauts pour imiter ceux qui ont réussi la formation de pilote de ligne et de pilotes militaires.

De gauche à droite : André SALESSES (testeur), Nicolas VALLEE (nouveau breveté) et Robert DOUSSE (instructeur).

Formé à l’aéro-club de Castelsarrasin-Moissac depuis 2 ans par Robert DOUSSE (instructeur, chef-pilote et Président), testé par André SALESSES (examinateur), il a obtenu avec succès son brevet de pilote privé avion (PPL) le 3 novembre dernier. Cette licence lui permet de voyager et d’emporter des passagers.

L’aéroclub de Castelsarrasin-Moissac forme des pilotes avion et ULM. Diverses formations sont également dispensées au sein de l’association : le BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique) reconnu par l’Education Nationale, le Brevet de Base, le Brevet LAPL, le PPL (Avion) et le Brevet ULM.

Des vols découverte au pilotage sont également proposés pour vous faire découvrir le monde aéronautique.

Le club ACMC (Aéro-Club Moissac-Castelsarrasin) vous accueille tous les jours. Pour tout renseignement : http://acmc82.com ou acmc082@gmail.com ou téléphone/fax : 05.63.32.29.78.

 

Publié dans Le Petit Journal

  • Nov 01 / 2017
  • 0
Vie du club

Top départ pour le BIA 2017/2018

C’est le samedi 18 novembre 2017 à 10 heures qu’aura lieu le premier cours du BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique) à l’aérodrome Moissac-Castelsarrasin. Ce brevet est destiné aux élèves des collèges et lycées (il faut avoir 14 ans le jour de l’examen en mai 2018). Une convention a été signée entre le ministère de l’Education Nationale et la FFA (Fédération Française d’Aéronautique) d’une part, et l’ACMC et des établissements scolaires du secteur de Moissac-Castelsarrasin d’autre part. Des cours de préparation au BIA sont organisés chaque année par l’ACMC à l’attention des scolaires et de toute personne intéressée.

 

Le programme du BIA couvre une formation théorique – aérodynamique et mécanique du vol, facteurs humains, historique de l’aéronautique et de l’espace – et une formation pratique, un vol découverte avec un instructeurs qualifié. Une approche des activités aéronautique est également proposée au travers de visites (tour de contrôle et services d’aérodrome, stations météo, industries aéronautiques, etc.).

Le BIA facilite l’obtention de bourses fédérales pour les futurs jeunes pilotes. Vous pouvez toujours vous inscrire jusqu’au 18 novembre en prenant contact avec l’aéroclub !

Plus d’informations sur le BIA sur le site éduscol de l’Education Nationale et sur le site de la FFA.

  • Sep 30 / 2017
  • 0
Vie du club

Repas du samedi 30 septembre 2017

Superbe repas autour d’une paëlla préparée par David et Roseline le samedi 30 septembre 2017. Ambiance et convivialité ont participé au bon déroulement de cette soirée pour la bonne cohésion des membres participants.

 

 

 

  • Sep 17 / 2017
  • 0
Vie du club

Forum des associations Castelsarrasin 2017

Ambiance animée à l’espace Jean Moulin et beaucoup de monde pour arpenter les allées de la salle à l’occasion du forum des associations. En partenariat avec cette manifestation annuelle avait lieu la neuvième édition de la Fête de l’enfance et de la jeunesse avec de nombreuses animations.

Près de quatre-vingt associations castelsarrasinoises étaient sur place le samedi 9 septembre 2017 pour présenter leurs nombreuses activités. Parmi elles l’ACMC était représentée par Jessica Gonzalves, Thomas Besiers, Arthur Peresson et Robert Dousse

.

Cette manifestation aura été l’occasion de nous faire connaître, beaucoup de jeunes s’étant renseignés pour le BIA, pour lequel la réunion d’information est programmée le samedi 14 octobre à l’aéroclub.

  • Juil 30 / 2017
  • 0
Articles de presse

A 21 ans, Christophe Grand a son brevet de pilote en poche

Depuis quelques jours maintenant, l’Aéro-Club de Moissac-Castelsarrasin compte un nouveau breveté, le Moissagais, Christopher Grand. À tout juste 21 ans, testé par Daniel Carriere, examinateur, il a obtenu avec succès son brevet PPL de pilote privé avion. Cette licence lui permet de voyager et d’emporter des passagers. Un premier pas vers des horizons plus hauts, pour qui sait, «imiter les trois jeunes plus anciens qui ont réussi la formation de pilote de ligne et de pilotes militaires», a confié Robert Dousse, chef pilote et président du club, pas peu fier du jeune garçon. Il faut dire que ce dernier, plus que déterminé à devenir pilote, a rapidement franchi les étapes.

 

À 17 ans, il passe et obtient son Brevet d’initiation aéronautique (BIA), en même temps que son baccalauréat. «C’est un rêve d’enfant. J’ai souvent voyagé en avion pour suivre mes parents, et ça m’a toujours donné envie d’être à l’avant de l’engin. Voir les nuages comme les pilotes, plutôt que par le hublot», explique Christopher Grand. Formé à l’Aéro-Club de Castelsarrasin-Moissac depuis deux ans maintenant par Robert Dousse, le jeune pilote envisage une longue carrière dans l’aéronautique. Avant ça, et pour toujours garder un pied dans ce domaine, il accumule les petites expériences. Pendant deux ans, Christopher a été agent d’escale à Toulouse, et a entamé une formation pour être stewart. «Si je suis dans une compagnie, ça pourra m’ouvrir plus de portes», a-t-il confié. Pour sûr, son entourage le soutient. «C’est un coût financier qui n’est pas négligeable, mais un sacrifice qui en vaut la peine. On a investi cet argent dans une passion, et ça n’a pas de prix», a livré Jean-Pierre Grand, le papa.

Pour la suite ? Passer le CPL, Commercial pilote licence, pour ensuite devenir pilote de ligne.


L’info en plus

L’Aéro-Club forme des pilotes avion et ULM. Diverses formations sont également dispensées : BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique) reconnu par l’Éducation Nationale, le Brevet de Base, le Brevet LAPL, le PPL (Avion) et Brevet ULM.

Des vols découvertes au pilotage sont également proposés. Pour tout renseignement, contacter le 05 63 32 29 78.

 

Publié dans La Dépêche du Midi

  • Juil 26 / 2017
  • 1
Articles de presse

Le tour de France ULM dérouté à cause de la météo : 130 engins atterrissent à Gandalou

C’est un ballet plutôt surprenant que les badauds ont pu apercevoir, mardi après-midi, dans le ciel de Gandalou. 130 ULM se sont, en effet, posés sur la piste du petit aérodrome castelsarrasinois.

Une escale qui n’était pas du tout au programme du tour de France ULM, mais qui a été contrainte, en raison des conditions météorologiques prévues pour se rendre à Saint-Girons, étape initialement prévue. Un événement qui a suscité la curiosité de nombreux voisins et passants qui sont ainsi venus apprécier le spectacle qui s’offrait à eux.

Une grande fierté pour l’aéroclub

Cette venue inattendue, et qui s’est organisée à la dernière minute n’a pas découragé les bénévoles de l’aéroclub Castel-Moissac qui était sur le pied de guerre pour accueillir les 270 personnes que compte la caravane du tour ULM.

“Ils ne font qu’une halte pour ravitailler, manger, et ils repartent ensuite vers Aire-sur-Adour” a confié Robert Dousse, président de l’aéroclub, très fier d’accueillir ces équipages, “c’est une grande fierté et ça promotionne l’aérodrome de Gandalou.”

Son vice-président, Christophe Belloc, n’était pas peu fier non plus, “c’est très important de montrer que la plateforme de Castelsarrasin permet de recevoir la circulation aérienne et que nous pouvons accueillir, comme aujourd’hui, 130 ULM. » Le bras droit de Robert Dousse qui complète, “cet événement montre tout ce qu’on peut faire Gandalou pour l’aéronautique.”

S’ils ont investi les pistes de l’aérodrome, aucun travail supplémentaire n’a été nécessaire pour l’accueil de ces 130 appareils. En effet, le tour de France ULM de la fédération française se déplace en totale autonomie.

Une organisation bien rodée

Trois agents de la Direction générale de l’aviation civile sont même mis à disposition dont deux contrôleurs aériens pour les phases d’atterrissages. De plus, un briefing et un débriefing sont organisés avant chaque départ et après chaque arrivée, pour donner les consignes particulières sur le vol aux différents équipages. Des équipages qui, après avoir fait le plein des appareils, ont volé vers Aire-sur-l’Adoure où les derniers ULM ont atterri peu après 21 heures.

Article écrit par Pauline Brassart,
La Dépêche du Midi
  • Juil 19 / 2017
  • 0
Articles de presse

Encore 100% de réussite au brevet d’initiation à l’aéronautique (BIA)

Les résultats de l’examen du brevet d’initiation à l’aéronautique (BIA) ont récemment été publiés et l’ensemble des élèves de l’aéroclub intercommunal de Gandalou s’étant présenté à l’examen l’ont obtenu avec brio. Une fierté pour leur formateur mais également pour le dirigeant de l’aéroclub qui maintient chaque année cette formation à Gandalou.

Le BIA, quèsaco ?

Le brevet d’initiation aéronautique a pour but de faire découvrir le monde de l’aéronautique et de l’espace. Il permet aux élèves qui le passent de mieux appréhender les différentes filières qui s’offrent à eux dans ce secteur. Évidemment, le BIA est fortement recommandé pour ceux qui rêvent de devenir pilote mais il peut également déboucher sur de multiples métiers comme aiguilleurs du ciel ou technicien chez Airbus. En effet, les cours de BIA qui sont dispensés par Alexandre Deldon permettent aux élèves d’appréhender la météorologie, l’aérodynamisme, la navigation, la réglementation, les facteurs humains ou encore la mécanique du vol : tout un programme. Si ce dernier paraît complexe, une bonne assiduité aux cours de l’aéroclub est la clé de la réussite à ce brevet.

Une passion avant tout

Pour Alexandre Deldon, formateur du BIA qui dispense les cours à l’aéroclub de Gandalou, ce diplôme s’inscrit avant tout dans le cadre d’une passion, «il s’agit du premier pallier dans la vie aéronautique de l’élève, ça ne peut être que valorisant pour sa vie future» indique-t-il. Le maintien de cette formation est essentiel pour Robert Dousse, président de l’aéroclub qui confie, «c’est important car c’est une réelle pépinière et une fierté pour les élèves d’avoir ce diplôme.» Des élèves diplômés qui s’étaient réunis récemment (voir notre photo) autour de Robert Dousse et d’Alexandre Deldon pour une photo souvenir dans le nouvel appareil reçu la veille par l’aéroclub, un avion qui fait déjà rêver les peut-être futurs pilotes diplômés cette année du BIA…

 

Un nouvel appareil dernière génération

C’est un vrai bijou technologique qui s’est posé sur la piste de l’aérodrome de Gandalou. Arrivé directement de Bredstedt en Allemagne du Nord – à quelques kilomètres seulement de la frontière Danoise – le nouvel appareil de l’aéroclub est enfin arrivé. Attendu depuis plusieurs semaines par ses membres, c’est François Dousse, le fils du président de l’aéroclub Robert Dousse, qui s’est chargé de rapatrier l’appareil, un Breezer 600. Et quel appareil ! En effet, il ne s’agit non plus d’un ULM mais bien d’un avion, ses caractéristiques techniques le classant désormais dans cette catégorie en France. Avec deux places, ce nouvel appareil est un vrai atout technologique avec toutes les dernières nouveautés en matière aéronautique comme le confirme Robert Dousse, très fier de cette nouvelle arrivée, «il s’agit d’un avion nouvel génération avec de nombreuses technologies intégrées qui permettront aux personnes de se former sur ce type d’instrumentation qui mérite une réelle qualification.» Un autre aspect est également visé par l’arrivée de cet appareil : l’ouverture sur l’extérieur avec un meilleur attrait et notamment auprès des jeunes et ça, l’aéroclub de Gandalou, l’a bien compris. Depuis quelques années, l’aéroclub loue les appareils, «c’est le meilleur compromis» indique le président. Un compromis qui permet ainsi à l’aéroclub de rester dans l’air du temps…


L’info en plus

L’Aéro-Club forme des pilotes avion et ULM. Diverses formations sont également dispensées : BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique) reconnu par l’Éducation Nationale, le Brevet de Base, le Brevet LAPL, le PPL (Avion) et Brevet ULM.

Des vols découvertes au pilotage sont également proposés. Pour tout renseignement, contacter le 05 63 32 29 78.

 

Pages :12
Contactez-nous ! J'y vais !